Le poulpe et autres histoires

J’ai trouvé la nouvelle au mois d’août dernier et je suis restée perplexe et intriguée : des scientifiques de plusieurs institutions des États-Unis et du Japon, après de nombreuses études comprenant l’analyse du génome du poulpe Octopus bimaculoides, ont conclu que le mollusque était un «extraterrestre».

Une équipe internationale coordonnée par les universités de Chicago et de Californie à Berkeley a séquencé le génome de l’Octopus bimaculoides, la pieuvre californienne à deux points, qui devient ainsi le génome de références des céphalopodes, l’étrange famille du poulpe, la seiche commune et les calmars. Bien qu’un génome animal soit rarement une nouvelle importante de nos jours, cette information a eu assez de répercussions pour mériter une publication dans le journal Nature.

Selon le zoologiste britannique Martin Wells, leur travail décrit le premier génome séquencé d’un organisme étranger et il ajoute : «nous avons analysé les gènes d’un alien». Les spécialistes faisant partie de l’équipe de recherche ont conclu que les caractéristiques de l’animal sont complètement différentes de toutes les autres créatures connues. Le poulpe serait donc celui que se rapproche le plus à un extraterrestre.

Pieuvre californienne à deux points

Pieuvre californienne à deux points

L’évolution du poulpe est retracée aussi loin qu’il y a 500 millions d’années, presqu’a l’origine de l’ensemble des animaux. Comme conséquence de son ancienneté et d’une très grande capacité d’adaptation, on retrouve diverses espèces dans tous les océans du monde et à presque toutes les profondeurs. D’allure inquiétante et d’une esthétique hors des canons habituels, c’est assez difficile d’ignorer leurs yeux qui ressemblent étrangement à ceux des humains. D’après les recherches, il serait le plus intelligent des invertébrés avec 33 000 gènes. On note que les humains en ont quant à eux 20 000.

Son étrangeté a su fasciner l’imaginaire des artistes. On le retrouve autant dans l’art ancien que contemporain, dont le célèbre «Le rêve de la femme du pêcheur» de Hokusai, une œuvre érotique japonaise de 1814.

«Le rêve de la femme du pêcheur» Hokusai, 1814. Détail.

«Le rêve de la femme du pêcheur», Hokusai, 1814. Détail.

J’ai sélectionné également une sculpture d’Ellen Jewett, parmi sa série d’animaux fantastiques.

Ellen Jewett, Untitled - Pacific Giant Octopus, 2013.

Ellen Jewett, Untitled – Pacific Giant Octopus, 2013.

J’ai trouvé la nouvelle captivante, car on parle souvent de la visite d’extraterrestres, que ce soit par la vue des OVNI ou nous questionnant sur la construction des monuments archéologiques un peu partout sur la planète. Actuellement, je crois, le sujet ne surprend plus personne. Mais c’est quelque chose dans le domaine du possible que ces visiteurs venus d’ailleurs se retrouvent  parmi les animaux, les plantes, les minéraux…

Et voilà, peut-être, notre poulpe! C’est à Carl Segan qu’appartient la réflexion : «Somewhere something incredible is waiting to be known».

Au fil des années je suis devenue végétarienne et je suis très heureuse et convaincue de mon choix. Déjà que manger des êtres avec lesquels nous partageons la planète ne me semble pas très attirant, penser à manger des frères du cosmos ne l’est pas plus !

En attendant d’autres révélations passionnantes, je partage ici l’image d’un service de vaisselle aux allures aussi fantastiques que séduisantes. Il s’agit de Scarabei / Scaradei,de Nigel Coates, architecte britannique, et Richard Ginori, un collectionneur de porcelaine.

A partir de son service de diner préféré Antico Doccia de 1740, Nigel Coates a créé Scarabei / Scaradei, le combinant à des éléments décoratifs trouvés dans les archives de porcelaine italienne. Un ensemble de six couverts et quelques pièces maitresses composent le set.

Scarabei / Scaradei

Scarabei / Scaradei

Servir le potage dans une assiette embellie par une main devrait, je pense, agrémenter joyeusement la convivialité autour de la table. Très propice pour la réception à Halloween!!

Scarabei / Scaradei

Scarabei / Scaradei

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s