Nouvelle Frontière

J’ai repéré récemment, dans un cahier de notes, un paragraphe, sans date ni contexte précis, d’un discours de John F. Kennedy : «Je crois que notre époque réclame l’invention, l’innovation, l’imagination, la décision. Je demande à chacun d’entre vous d’être les nouveaux pionniers de cette Nouvelle Frontière. Mon appel s’adresse à tous les jeunes de cœur, quel que soit leur âge – ceux à l’esprit vaillant, quel que soit leur parti – à tous ceux qui répondent à l’appel de l’Écriture : «Soyez fort et courageux, n’ayez pas peur, et ne vous découragez pas».

Malgré les décennies passées depuis le prononcé de son discours, les propos de Kennedy restent d’actualité. Je crois que les pensées réfléchies arborant des valeurs vraies peuvent faire une différence pour ceux qui cherchent un sens à la vie.

Xavier Dolan nous dirait : «Tout est possible à qui rêve, ose, travaille et n’abandonne jamais». Voilà, un point fort de la réussite, celui de conserver précieusement la foi  en nous et dans nos rêves.  J’ai en tête le parcours remarquable de deux hommes à la carrière aussi fulgurante que formidable.

Le voici. Après de nombreuses négociations, Marc Zuckerberg réussit à convaincre Jan Koum de vendre WhatsApp pour la somme de 19 milliards de dollars. L’opération fut officialisée le 19 février 2014 par le fondateur de Facebook. WhatsApp avait été lancé par Jan Koum la journée de son anniversaire, le 24 février 2009. Au départ, l’intention était de créer une application pour échanger des textes, des photos et des vidéos, gratuitement, entre amis. La suite des événements est bien connue… l’idée de Koum devint très vite un phénomène social. A l’époque on comptait déjà 90 millions d’abonnés contre 60 millions d’utilisateurs de Facebook.

Marc Zuckerberg pouvait bien être séduit par l’achat de WhatsApp : 50 milliards de messages envoyés chaque jour, 500 millions d’utilisateurs dans le monde. Même si la somme de 19 milliards de dollars semble exorbitante, et elle l’est, pour Facebook ce montant était, avec raison, amplement justifié. Car la messagerie WhatsApp est devenue très rapidement le réseau de communication le plus utilisé sur la planète.

Sans un esprit intrépide, Koum aurait-il connu une pareille réussite? Je crois que non! Au moment des négociations, était un ingénier de 38 ans, brillant et timide. En 1992, à l’âge de 16 ans, il avait immigré de l’Ukraine avec sa mère à Mountain View. Sans argent ni connaissances, ses débuts furent très difficiles. Son père, décédé en 1997, n’arrivera jamais les rejoindre en Amérique. Peu de temps après, en 2000, Koum perdait sa mère à la suite d’un cancer.

La signature des documents officiels du méga achat avait pris une tournure très significative. Cette signature était le résultat d’une réussite peu commune, mais elle s’annonçait également comme une réussite plus intime. En effet, elle fut concrétisée à la porte d’un bâtiment désaffecté, le 101 Moffet Boulevard, qui par le passé avait logé un centre social ou Koum, adolescent, allait se procurer des bons alimentaires.

Le destin nous surprend bien souvent. Parfois, nous pouvons l’effleurer par une intuition profonde.  Aussi subtile que fragile, si l’on accepte son invitation nous pourrons, alors, laisser la magie transformer nos vies.

À l’instar des pensées, certaines œuvres d’art traversent, elles aussi, le temps. Pour la fin, je vous propose l’une d’elles, celle de Hieronymus Bosch, (1450 – 1516), un artiste très intrigant qui a beaucoup inspiré les surréalistes.

Une grande exposition aura lieu du 31 mai au 11 septembre 2016 au Museo del Prado, à Madrid. Je me souviens que jeune femme aux études universitaires à Montréal, j’étais restée pendante des heures, clouée sur place, en face de l’œuvre Le jardin de délices (1490 – 1500). Je partage avec vous un détail de l’œuvre.

Hieronymus Bosch, Le Jardin de délices, 1490 - 1500, Museo del Prado

Hieronymus Bosch, Le Jardin de délices, 1490 – 1500, Museo del Prado

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s